16,4 % des actifs déclarent consommer de l’alcool sur le lieu de travail en dehors des repas et des pots – INPES*

ADDICTIONS AUX PRODUITS

(Tabac, alcool, cannabis, cocaïne, antidépresseurs...)

 " Accro or not accro ? "

OBJECTIFS DE L’INTERVENTION :

. Donner des informations sur les addictions et faire un rappel à la loi

. Amener les participants à s’interroger sur leurs comportements

. Echanger avec eux sur la citoyenneté et le respect – de soi, des autres, des règles...

. Proposer des éléments importants sur la construction de soi 

 

DURÉE ET MODALITÉ :

Chaque séance dure 2 heures - de cours ; une seule classe à la fois

3 séances de 2 heures par journée d’intervention.

 

SUJETS ABORDÉS :

La consommation, l’addiction, les effets sur la santé, la loi, la socialisation, le trafic, les conséquences sur soi, sur les études, sur son entourage... Le regard de l’autre, la pression du groupe et des industriels. Mais aussi la construction de soi, le respect, la citoyenneté…

 

PITCH DE L’HISTOIRE :

Manon vient de rentrer au lycée et elle aimerait bien en profiter pour sortir d’avantage.  Mais elle constate rapidement qu’un grand nombre de ses nouveaux amis a plongé dans l’addiction... Aussi se méfie-t-elle ; d’autant plus que son grand-père est sévèrement accro au tabac. Comment va-t-elle s'y prendre ?

En début d'intervention, ce carton info permet de donner une définition simple, claire et précise sur l’addiction

Les infos cette page

Déroulé d'une intervention :

 

La trame

Tel un conteur, le comédien Totem raconte l’histoire de jeunes personnages qui sont confrontés à des conduites à risques. Régulièrement, la narration est interrompue pour donner une information ou pour échanger avec les jeunes sur leurs ressentis, leurs réflexions ou leurs interrogations. Chacun peut ainsi donner son avis dans le respect de la parole échangée. L’art du comédien est de rendre vivante et attrayante cette narration fictive !

 

Le fond 

Pour dépasser le seul cadre des dangers des produits et du rappel à la loi (qu’il convient de redire), nous avons également prévu un temps de réflexion sur la citoyenneté et le respect -  de soi, des autres, des règles, de la planète...  Et comme nous tenons à développer les compétences psychosociales des jeunes avec qui nous échangeons, nous leur proposons de réfléchir autour d'éléments clés de la construction de soi. 

Au final, nous proposons une intervention humaniste et citoyenne, où prendre soin de soi et des autres, respect, citoyenneté, conduites à risques et estime de soi sont intimement liés. C’est à ce titre que nous avons le plus de changes de laisser une trace positive et durable dans l’esprit de notre jeune public.

La forme 

Nos interventions sont interactives et théâtralisées pour augmenter l’intérêt des jeunes qui, du coup, offrent une bien meilleure écoute et une plus grande implication. D’où des prises de consciences plus franches et durables. Quant à l'humour, c'est un excellent vecteur pour faire passer des messages...  

Reprenant le principe du roman-photos, chaque histoire s’appuie sur une trentaine de cartons qui sont projetés sur un écran et qui sont placés selon un ordre précis. Ces cartons, qui suivent un code couleurs, apportent la touche de visuels nécessaires et permettent de mettre en relief les différents aspects de la narration : progression de l’histoire ; textes des personnages ; informations ; changements de décor ; éléments clés sur l’estime de soi…

Détails techniques :

. Les interventions doivent se tenir dans une même salle par jour. (Amphithéâtre, salle audio-visuelle, de réunion, salle de classe)

. La salle doit être équipée de rideaux ou de volets pour faire suffisamment d’obscurité et permettre la projection des images.

. Si la salle est équipée avec un vidéo-projecteur au plafond, c'est un réel plus en termes de sécurité ! Cela évite les câbles au sol.  

De toutes les façons, le comédien Totem possède un projecteur vidéo, ainsi qu’un ordinateur qui contient les images de l’histoire illustrant le thème choisi.

 

Merci de préparer au préalable la salle, en plaçant les chaises nécessaires à l’intervention face à l'écran, comme au cinéma, et de ne laisser qu'une seule table. Mettre les éventuelles autres tables au fond de la salle.

 

 

Nota : Les contenus de ce module    ont été  vérifiés  et approuvés     par Jean-Charles Dupuy, membre   de l'association " S.O.S Addictions "